AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 1er regard & explosion || Dylan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Lila H. Copeland
    WONDERFULADMIN - I am absolutely brillant, right ?

avatar

Féminin Âge : 28
Âge du perso : 20
Messages : 190


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: 1er regard & explosion || Dylan.   Mer 14 Oct - 20:28



Cela faisait maintenant exactement vingt-et-un mille six-cent tic tac qui résonnait dans le creux de ses oreilles, soit dix mille huit-cent secondes, à vrai dire ça fait même cent quatre-vingt minutes, et pour finir trois heures. Trois heures qu’elle faisait du latin avec Pingu. Quel supplice ! La jeune Copeland regardait par la fenêtre, ses yeux scrutant les particules de lumière que l’on distinguait dans la pénombre de la pièce. Le regard dans le vague elle n’écoutait plus depuis un bon moment. Scabiosa était allongée à ses pieds, la tête posée sur ses pâtes avant. Lorsque la jeune fille poussa un soupir, le Ligarenska releva ses oreilles discrètement, signe qu’elle l’avait bien entendue. De sa voix au timbre doux et mélodieux, Scabiosa lui dit dans un souffle qu’elle compatissait. Faire du latin avec le vieux Pingu constituait un véritable cauchemar. Lila, sur les nerfs, se mit à rire aux éclats. Quel bonheur de pouvoir être seule à entendre ce que disait son Ligarenska. Du coin de l’œil elle vit le vieux Curé lever un sourcil dans son mécontentement. Soudain sa vieille moustache frémit sous le signe de l’énervement. Ah non pas maintenant, Lila avait autre chose à faire que de l’entendre s’énerver – encore une fois – sur elle. Elle n’y était pour rien si le latin ne l’intéressait plus. Heureusement pour elle, Elizabeth, que l’on considérait comme la femme de ménage, mais faisait également toutes les corvées que le vieux Pingu lui laissait. Pour être plus précise, elle s’occupait de la vaisselle, de la cuisine, du ménage, du rangement… Tout ça pour dire qu’elle intervint et d’une petite voix laissa entendre que Lila avait peut être assez travaillée. Quel soulagement ce fut ! La jeune fille, trop heureuse d’échapper à la fin du cours de latin n’en demanda pas plus et sortit – presque en courant – Scabiosa à ses trousses, la queue levée fouettant l’air frais. Sautillant de joie, Lila reprit sa conversation avec son Ligarenska.

- T’as vu sa tête ? Bientôt il périra comme ça, à force de s’énerver on dirait qu’il force sur le pot pour faire son gros besoin !

« Lila ! Tu exagères ! Moi je trouve qu’il ressemblait plutôt à une tomate en furie ! »

La jeune fille et son Ligarenska partirent dans un fou rire, s’en donnant à cœur joie. Elles se dirigèrent vers leur lieu favori, les champs. L’automne avait fait ses premiers pas annonçant les prochaines fraicheurs hivernales. Il était temps, Lila n’aimait pas l’été, la chaleur, les moustiques et le bronzage trop parfait. Arrivée sur place, la jeune demoiselle s’allongea gracieusement de façon à ce qu’elle disparaisse dans le champ de blé jaunis par la saison. Scabiosa s’installa également à ses côtés, le museau fourré dans le creux du bras de la jeune demoiselle. De sa main libre, elle attrapa une pomme que contenait sa poche ainsi que son couteau-suisse précieusement planqué au même endroit que d’habitude. Elle avait cette fameuse manie de le garder toujours sur elle, présent de son père reçu par la poste lorsqu’elle avait un an. Seule et unique lettre d’ailleurs, qu’elle avait ouverte à six ans, juste avant de rencontrer Scabiosa. C’était toujours utile, elle coupa habilement le fruit en deux et en donna une moitié à sa partenaire. Enfin, elles s’amusèrent à faire semblant de « trinquer » les morceaux se cognant pour atterrir ensuite dans la bouche de deux êtres vivants affamés. Cronch, cronch, cronch… Plongée dans leurs pensées respectives, avalant par grandes bouchées leur tranche de pomme, elles n’entendirent pas le bruit de pas qui se rapprochait…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justastep.forumactif.com
Dylan C. Sweeney
    There ain't a woman in this world I won't let go

avatar

Féminin Âge : 25
Âge du perso : 22
Messages : 87


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   Jeu 15 Oct - 18:35

    Dylan était allongé dans son lit, Minerve prêt de lui. Tout deux, ils contemplaient le ciel par la fenêtre, quand un bruit vint les déranger. Nul doute, c'était l'estomac du jeune homme qui s'était mis à crier famine. Minerve le regarda, et le jeune homme fit de même. Sans un mot, ils s'étaient compris. C'était l'heure du casse-croûte. Dylan se leva et se dirigea vers la cuisine de sa chaumière, suivit de prêt par Minerve. Le jeune homme se dirigea instantanément vers les placards et en sortit un petit quelque chose à grignoter. Maintenant, c'était au tour du ventre de l'animal qui se mit à grogner et émettant un bruit étrange et fort. Dylan et Minerve se regardèrent, et le jeune homme commença à rire à pleine dent, tandis que le regard de Minerve était amusé par le fou rire de son maître et ami. Dylan s'arrêta, non sans mal, et retrouva son sérieux, mettant ainsi le petit paquet de biscuits secs dans une des poches de sa légère veste. Après quoi, ils sortirent tout les deux de la chaumière. C'était l'heure d'aller chasser pour Minerve, et elle ne pu s'empêcher de courir à toute vitesse vers les champs, laissant un Dylan encore plus amusé qu'auparavant derrière elle. Le jeune homme avançait, à son rythme, tout en sortant les petits biscuits de sa poche. Il ouvrit le paquet et commença à en manger quelques uns, pour soulager son estomac. Après quelques minutes de marche, il arriva au niveau des champs, et essaya de repérer Minerve, mais avec son pelage qui lui servait de camouflage, c'était mission impossible. En même temps, c'était son pelage qui lui permettait de survivre, cet avantage pour surprendre ses proies et se régaler après. Dylan marchait dans les champs, ne sachant pas réellement où se trouvait son Ligarenska mais se disait qu'il allait tomber tôt ou tard sur elle. Et c'était exactement ce qui venait de se passer. Minerve était tapis dans les champs, et bien sur, le jeune homme ne l'avait pas vu, et il trébucha sur elle, pour tomber à ses côtés. Une nouvelle fois, il se mit à rire comme il n'avait jamais rit. Il se moquait de lui même. Il est vrai qu'il aimait bien plaisanter sur certains aspects de son caractère, ou encore sur ses idioties, de même que Minerve et lui se taquinaient à longueur de journées.

    Pathétique, tu es vraiment pathétique mon cher Dylan...

    Merci. Tu m'as déjà mis au courant une douzaine de fois dans la journée, alors une fois de plus une fois de moins... Redit-le moi encore une fois, articula-t-il tout en continuant à rire.

    Vraiment pathétique. Et désespérant ! En plus, tu viens de faire fuir mon casse-croûte ! dit-elle tout en regardant avec un air presque nostalgique son diner partir.

    Oh, je suis désolé, tu veux un biscuit peut être ?

    L'animal se rapprocha dangereusement de Dylan et lui montra ses belles dents aiguisées, non pas qu'elle voulait l'attaquer, bien au contraire. En fait, c'était un jeu pour eux. Ils se taquinaient et se provoquaient mutuellement. En fin de compte, ils étaient restés tout deux, de grands enfants. Dylan s'arrêta - enfin - de rire, et regarda Minerve dans les yeux, prêts à lui montrer ses dents, à son tour, mais le ventre de Minerve se remit à grogner, et le léopard sauta par dessus le jeune homme, allongé par terre, dans le but d'aller trouver de quoi se nourrir. Dylan, lui, restait allongé, et ne rigolait plus. Et quand un homme ni rigole pas, que fait-il ? Et bien, il mange, bien entendu. Cependant, il ne faisait pas que manger, et non, ça arrive aux hommes, parfois. En plus de grignoter ses petits biscuits secs, il suivait Minerve du regard, du moins, il suivait les épis bouger. Puis, il remarqua que Minerve c'était stopper, elle avait du repérer une proie, et se préparait sans aucun doute à attaquer. En effet, la jeune léopard avait trouver la proie idéale, du moins ce qu'elle croyait l'être... C'était, pour elle, un beau petit lièvre allongé de tout son long entre les épis. Cependant, la réalité était bien différente de ce qu'elle croyait. Il ne s'agissait pas d'un lièvre, mais d'une chevelure brune, appartenant à une jeune fille. Minerve était prête, c'était le moment idéale. Elle n'hésita pas, et bondit sur ce qu'elle croyait être sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lila H. Copeland
    WONDERFULADMIN - I am absolutely brillant, right ?

avatar

Féminin Âge : 28
Âge du perso : 20
Messages : 190


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   Dim 25 Oct - 22:57

Entre ses pattes se tenait la pomme verte que venait de lui lancer Lila. Croquant à pleine dents, elle savourait ce fruit. Il était rare pour une louve, qui plus est arctique, de manger des pommes direz vous. Cependant Scabiosa était différente, elle restait pas moins une louve mais appartenait également à la terre de Cherrypoppy qui la reliait à son humaine, sa moitié qui l'avait élevée ainsi. Pour tout vous dire, la pomme n'était pas son fruit préféré, non celui qu'elle aimait tant restait les framboises. Le plus drôle c'était de voir la tête de Pingu lorsqu'il voyait la jeune louve se ramener les babines colorées de rouge, à cet instant elle ne pouvait pas s'empêcher de lui grogner légèrement dessus. Ainsi, par taquinerie elle avait réussie à se faire respecter, ce n'était pas bien compliqué, après tout le vieux Curé restait un vrai trouillard, et son vieux singe n'en était pas plus courageux. Malgré tout, la pomme ne suffirait pas à combler le creux qui s'était forgé au fin fond de son estomac, et elle se dit qu'elle irait bien chasser quelques poissons dans le lac. Elle pourrait même s'en garder un pour que Lila le fasse cuire au coin du feu dans la soirée, ça ne serait pas si mal. Une soudaine envie d'aller camper au niveau des falaises prit place dans son esprit. Lila ne refuserait pas elle en était sûr, et puis elle en avait sûrement aussi très envie.

Les morceaux de pomme glissant dans le trou immense appelé ventre soulageait la jeune fille. Lila aimait cet effet que de sentir ces petits bouts succulents se trouver une place pour caler la faim. Elle jeta un coup d'oeil vers le ciel bleu dans lequel se battaient quelques nuages. Le vent frais vint caresser son visage, et révéler la présence de Scabiosa par son odeur. Quelque chose de particulier, cette flamme qui s'élevait dans le coeur de la jeune demoiselle démontrait qu'elle pourrait reconnaitre cette sensation parmis de nombreuses odeurs. Scabiosa était sienne, elle était son être et faisait partie de son histoire jusqu'à la fin des temps. La jeune demoiselle ignorait le Ligarenska qu'avait eu sa mère. Le vieux Pingu étant réticent quant à aborder le sujet des parents de la petite Copeland. Cependant il est vrai que le jour où elle était revenue avec cette petite louve d'un courage extraordinaire, une certaine face s'était forgée sur le visage de celui qui restait le tuteur de Lila. Peut être que sa maman avait eu une louve arctique aussi ? Peut être qu'elle n'était pas si différente et qu'elle restait son portrait craché ? Dans tous les cas, elle ne le saurait jamais et c'est peut être mieux ainsi. Être forte et avancé n'était pas ce que lui avait apprit Scabiosa ? Elle ne devait plus penser au passé, et continuer à avancer.

Elle avait apprit à appréhender chacun des sentiments de la jeune fille, mais celui là elle ne s'y attendait pas. Lila était peinée, chagrinée et mélancolique. Elle le sentait, le vivait. La jeune louve se rapprocha instinctivement de sa petite moitié devenue si fragile tout à coup. La pomme terminée, elle se frotta délicatement dans le coup de Lila, la chatouillant au passage. Elle la vit esquisser un sourire, un peu forcé malgré tout.

« Lila, ne pleure pas sur ton passé. Je suis là moi, l'as-tu oublié ? A nous deux nous pouvons réussir à affronter tout ça. Ne baisse pas les bras maintenant, je t'en prie. »

La jeune demoiselle allait répliquer quand soudain... Une chose couleur "champ tacheté" surgit à l'improviste bondissant sur elle. Elle hurla tout ce qu'elle pouvait ne s'étant pas attendue à cela. On l'attaquait en plein milieu d'un champ, elle aura tout vu. Furieuse, elle lança :

- Scaaaaab ! Aide moi ! Enlève ce truc de mes cheveux !

Son analyse était rapide, mais pour le coup elle ne le vit par arriver. La jeune louve attaqua alors, protégeant son humaine du danger qui émanait d'un léopard de Perse il semblerait. Le combat était rude, cet animal n'ayant pas l'air de vouloir abandonner sa proie qui était ni plus ni moins les cheveux bruns de Lila. Pourtant il allait bien falloir qu'il lâche, et Scabiosa ne pouvait pas le laisser faire. D'un coup elle décida de tirer la queue de ce léopard qui se mit à l'incendier de crachats furieux.

Lila se releva, tenant à peine debout par la colère qui fulminait à travers ses entrailles. Elle vint séparer les deux animaux et lança :

- Scab' demande lui qui elle est je te prie !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justastep.forumactif.com
Dylan C. Sweeney
    There ain't a woman in this world I won't let go

avatar

Féminin Âge : 25
Âge du perso : 22
Messages : 87


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   Lun 26 Oct - 20:56

Dylan était resté à l'écart et était en train d'observer un oiseau dans le ciel quand il entendit des hurlements. Il se retourna et vit Minerve non loin des hurlements en question. D'habitude, les proies ne hurlent pas. Enfin si, mais pas avec des voies humaines. Des voies humaines ?! Comment ça des voies humaines ?! Ça ce n'était pas normal ça, non, pas normal du tout ! Curieux comme il l'était, Dylan ne pu s'empêcher de s'approcher lentement de la scène. À peine à quelques mètres, il entendit ce qu'on pourrait qualifier de " cri parlant " en fait, la voie de la jeune fille, oui c'était une jeune fille qui avait poussé ces hurlements, était presque stridents, et on ressentait bien l'énervement de la jeune fille. Il ne cessait de s'approcher, et quand enfin il arriva devant Minerve, la jeune fille en question et un loup arctique, il n'eut même pas besoin de demander ce qu'il c'était passé, il avait déjà compris que la proie que Minerve avait repéré tantôt n'était autre que la chevelure de la jeune fille. Il ne pu s'empêcher de partir alors dans un énorme fou rire incontrôlable. Même Minerve avait beau essayer de le raisonner en disant que ça allait envenimer la situation, mais rien à faire, il était " parti " dans son fou rire, et ce pour un bon moment. Ce n'était tout de même pas sa faute s'il aimait rire des situations comme celle là ! Et c'est là qu'on prend au sérieux l'expression " mourir de rire ", car s'il ne se calme pas, le jeune Dylan risque de manquer d'air, et vite fait.

Oh non j'y crois pas. Tu l'as vraiment prise pour une proie Minerve ? dit-il entre deux fou rires.

Bah oui ! On aurait vraiment dit un lièvre !

Un lièvre ! Ah non, excellent, vraiment ! Mademoiselle, la lièvre continua-t-il de s'esclaffer.

Cependant, la jeune fille en face de lui ne partageait pas du tout, mais alors vraiment pas, son fou rire infernal, qui ne s'arrêterait probablement jamais. Il faut dire que le jeune Dylan en avait vu des vertes et des pas mûres avec Minerve, mais ça, c'était vraiment le " must " ! Il semblerait pour la pauvre jeune fille, que cette scène sera gravé en lui à jamais, et bien sur, il se ferra un énorme plaisir de le lui rappeler à chaque fois qu'il la croisera, si toute fois il la croise... Bon, c'est vrai qu'il y était allé un peu fort, mais quel mal y a-t-il à rire un bon coup ? La jeune fille en face de lui se racla la gorge bruyamment pour lui rappeler qu'elle était toujours là. Comme s'il pouvait réellement l'oublier à présent. Le jeune homme se concentra pour stopper son fou rire. La chose fut dure, mais il y parvint finalement, en tout cas pour un moment. Il la regarda alors dans les yeux, avant d'ajouter :

Quoi ? Ça ne t'arrive jamais, Mademoiselle la lièvre, de rire un bon coup à cause de l'ironie de la situation ? Connait-tu simplement le mot " humour " ou encore le mot " rire " ? Parce que j'ai un doute là.

Il avait balancé ça sur un drôle de ton, mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Après tout, elle le regardait comme s'il sortait de la planète Mars, et l'attitude de la jeune fille ne lui avait pas vraiment plu. Elle l'avait regardé comme si elle avait voulu dire " Il n'y a rien de drôle là dedans crétin ! ". Enfin, c'était quand même très drôle non ? Être prise pour un lièvre, ça n'arrive pas à tout le monde ! Revenu sur terre, et non dans ses pensées saugrenues, il la dévisagea longuement. Elle semblait attendre quelque chose, mais quoi, ça il n'en avait pas la moindre idée. Peut être des excuses ? Ah ça ! Elle pouvait toujours courir ! Ce n'était pas sa faute si les cheveux de la jeune fille ressemblait à un lièvre ! Et puis, il n'avait rien fait lui, mis à part le fait de rire à s'en couper le souffle... Toujours était-il qu'il n'avait rien à voir dans l'histoire et qu'il n'allait certainement pas s'excuser pour quelque chose qu'il n'avait pas commis.

Tu veux quoi au juste ? Que je m'excuse ? Là, tu peux toujours courir ma chère Mademoiselle Lièvre !

Tu pourrais être plus poli Dylan, dit l'animal en le regardant avec fureur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lila H. Copeland
    WONDERFULADMIN - I am absolutely brillant, right ?

avatar

Féminin Âge : 28
Âge du perso : 20
Messages : 190


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   Jeu 29 Oct - 23:04

Pensées de Scab' » Lui demander qui elle est ? Non mais Lila va pas bien ou quoi ?! Comme si j'allais, moi, adresser la parole à l'être qui venait de s'emparer de la chevelure de ma moitié. Il ne manquerait plus que ça. Qui est elle ? J'en sais rien moi, une petite imbécile mal élevée et aveugle par dessus tout, voilà ce qu'elle était. Je n'ose même pas imaginer l'humain dont elle doit s'être entichée. Un pauvre gars sûrement, il n'y a bien qu'eux pour élever pareil Ligarenska. Et puis de toute manière elle n'a qu'à parler elle, pourquoi c'est moi qui devrait faire le premier pas, hein ? C'est elle qui nous doit des excuses !

Soudain, un jeune homme arriva, se plantant devant les 3 êtres vivants encore sous le choc de ce qui venait de se passer. Il joignit les pieds, et inséra ses pouces dans ses poches avant, l'air sûr de lui. La jeune fille leva un sourcil, étonnée d'une pareille réaction. Elle jeta un coup d'oeil au léopard, puis au jeune homme avant de comprendre. C'était donc son Ligarenska... Alors que ses tremblements s'étaient légèrement calmés, elle se força à croiser les bras sur son ventre pour éviter de montrer que ses mains ne tenaient pas en place à cause de sa fureur. Le silence s'était installé ne laissant place qu'à la respiration accélérée de Lila. Personne ne bronchait mot jusqu'à ce que la perte du vide s'emplisse d'un rire moqueur et arrogant. La jeune Copeland ouvrit des yeux ronds comme des billes avant de le fusiller d'un regard empli de haine.

Pensées de Scab' » Ah non non non ! Il ne faut pas. C'est qui ce timbré qui sort de nulle part pour s'attaquer comme ça à Lila ? Ooh je le sens pas, mais alors pas du tout ! Pas de ça Lila, arrête de te remplir de cette émotion ! Aïe aïe aïe, ça craint du boudin. Faut que j'intervienne !

« Euh... Lila. Tu te souviens de ce que je t'ai toujours dis ? Dès notre première rencontre, tu n'as pas oublié quand même ? »

Au son de la voix de son Ligarenska, la jeune demoiselle se détendit instantanément. Comme si elle sortait d'une sorte de "transe" qui était devenue incontrôlable, elle regarda autour d'elle, vérifiant où se trouvait sa jeune louve. Bien sûr que non elle n'avait pas oublié. Elle devait rester forte, ne pas montrer qu'elle était blessée. Elle savait aussi que si Scab' n'avait pas dis tout haut la phrase qu'elle lui avait sortie lors de leur première rencontre, c'était parce que le léopard était là et comprenait parfaitement ce qu'elle disait. Elle lui fit signe d'approcher, et fit glisser ses doigts dans les poils de Scabiosa. Cette sensation, ce toucher était indispensable pour elle. Entre deux fous rire, on entendit le jeune homme répliquer à sa moitié, qui semblerait-il, s'appelait Minerve, qu'il n'arrivait pas à croire qu'elle l'avait prise pour une proie. A cet instant, Lila aurait aimé comprendre ce que répondait le léopard, mais elle ne parvint à entendre que de simple gémissements. C'est ainsi que l'idiot repartir de plus belle, ajoutant alors un surnom qui jusque là n'existait pas. Mademoiselle Lièvre. Elle referma sa main sur sa petite moitié, ne cessant de la caresser pour rester le plus calme possible.

Pensées de Lila » Non mais c'est pas vrai. Mais mon bon Dieu si tu existes ne serait-ce qu'un tout petit peu, tu pourrais pas arracher la langue à cet imbécile ?! Mademoiselle lièvre et puis quoi encore, j'ai jamais rien vu ni entendu quelque chose de si stupide ! Mes cheveux ne ressemblent pas du tout aux poils d'un lapin ! Je... J'ai toujours cru que je les tenais de maman. C'est vrai, non ? Bon sang ! Dans quoi suis-je embarquée ? ! J'en ai marre, j'en peux plus !

« Lila arrête de te tourmenter comme ça, il n'en vaut pas la peine je t'assure. Je sens que tu es en colère. Pis même, tu as rejeté sur lui toute la haine que tu portais depuis des années. Ne me dis pas le contraire, je le sais, je le ressens. »

Scabiosa s'en fichait royalement de ce que pouvait penser Minerve. Elle n'avait pas le choix, elle devait aider son humaine, sa petite partie de vie qui commençait à toucher le fond. La jeune louve leva le museau et son regard croisa celui de la jeune fille, il suffisait de peu. Lila comprit. Elle emplit ses poumons d'un air nouveau, avant d'avancer d'un pas et de se racler la gorge pour rappeler au jeune homme qu'elle se trouvait là. Il s'arrêta légèrement surpris. Le mot "humour" ou "rire" avait-il dit ? Lila était sûrement mieux placée que lui à ce sujet là. Cet homme mesquin et méchant n'employait que ce qui l'arrangeait, un humour noir. Ce n'était pas lui qui s'était fait attaqué. Sa réaction n'aurait sûrement pas été de rire aux éclats. il ne se rendait pas compte à quel point cela blessait la jeune fille de la comparer à un lièvre et de se moquer d'elle parce qu'elle venait de manquer l'occasion d'être engloutit par un carnivore. Soudain, il la dévisagea, et lui demanda ce qu'elle attendait, là, comme ça. La jeune Copeland n'aurait jamais pensé qu'il pouvait être si con. Une lueur de compréhension traversa sa pupille, et il reprit d'un air sournois qu'il n'était pas prêt de s'excuser. Évidemment, elle s'y attendait. Les excuses d'une personne aussi minable ne l'intéressait pas, après tout ce n'était pas lui qui lui avait sauté dessus. Alors, elle répondit, d'une voix contrôlée et plus calme que ce qu'elle avait imaginé :

- Je sais très bien que tu ne t'excuseras pas. Je n'attends rien de toi. En revanche, il me semble que ton Ligarenska me doit bien ça.

Et elle s'avança, sans crainte vers le Léopard de Perse qui levait des yeux vers elle emplit d'un sentiment qu'elle ne sut identifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justastep.forumactif.com
Dylan C. Sweeney
    There ain't a woman in this world I won't let go

avatar

Féminin Âge : 25
Âge du perso : 22
Messages : 87


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   Ven 30 Oct - 1:19

* Tu pourrais être plus poli Dylan * répéta-t-il dans sa tête avec un ton moqueur. Quoi ? Il n'avait pas était si odieux que ça tout de même. Il avait déjà fait pire une fois, et ça avait d'ailleurs traumatisé la fille.. Enfin bon. Si Minerve voulait vraiment qu'il s'excuse, elle pouvait toujours aller chasser d'autres filles à la chevelure brune qui ressemblait à des lièvres ! Non mais dis donc ! Elle n'allait pas lui demander de s'excuser. Oui, la phrase " tu pourrais être plus poli Dylan " était pleine de sous-entendue, comme chaque phrase que disait Minerve d'ailleurs. Plus poli signifiait lui présenter ses plus sincères et plates excuses. Déjà, le jeune homme ne s'était jamais excusé de sa vie, sauf peut être envers Minerve. Ensuite, pour qu'elles soient sincères il fallait y aller... C'était vraiment la mer à boire pour le jeune homme que de présenter des excuses. Là, il ne pouvait vraiment pas, surtout qu'il n'avait rien faire dans l'histoire. Bon, bien sur il avait rit à pleine dent, mais tout de même il n'y avait pas de quoi en faire un fromage. Ou bien ? Toujours était-il que la jeune fille ne faisait rien pour l'aider. Vous ne comprenez pas, n'est-ce pas ? Et bien, Lila était de plus en plus énervée, et la voir folle de rage lui donnait une subite envie de rire, à nouveau, comme un fou. Dylan avait vu les lèvres du Ligarenska de la jeune fille bouger déjà deux fois avant celle là, mais cette fois-ci c'était plus long. Curieux comme il l'était, il planta instantanément son regard dans celui de Minerve. Voyant très bien où il voulait en venir, Minerve lui répliqua :

Non, ne compte pas sur moi !

Quoi ? Mais pourquoi ? Allez s'il te plait, dit-il en faisant la mine la plus boudeuse qu'il pouvait faire.

Oh ! T'es pénible à la fin ! Un vrai gamin quand tu veux ! Elle a dit que tu étais un imbécile et tu as mis cette jeune fille en colère ! Ce qui ce comprends, tu ne crois pas ?

À ces mots, Dylan n'osa rien rajouter. Il savait que Minerve n'attendait aucune réponse à sa question, qui en fait n'en était pas vraiment une. La réaction que vous attendez tant, c'est-à-dire qu'il se sente un minimum coupable, n'arriva pas. Au contraire, il se sentait vexé, mais pas coupable ! Comment cet animal stupide et bouché pouvait-il le traiter ainsi alors qu'il ne le connaissait même pas ! Non mais c'était trop ça ! Pour couronner le tout, Miss Je suis un lièvre se mit à parler tout en s'approchant de lui et de Minerve.

- Je sais très bien que tu ne t'excuseras pas. Je n'attends rien de toi. En revanche, il me semble que ton Ligarenska me doit bien ça.

En voyant la scène, Dylan leva un sourcil. Non, elle croyait vraiment que Minerve allait la laisser s'approcher comme ça, avec ce ton ferme ? Non mais il ne fallait pas rêver là... Dylan aurait pu lui conseiller de reculer, mais il ne le fit pas, oh non il avait bien envie de voir la jeune fille sursauter. Oui, Minerve était gentille comme tout, adorable et à l'écoute, raisonnable aussi, mais elle était surtout impulsive et joueuse. D'ailleurs, elle venait de voir l'occasion idéale de s'amuser un peu, au détriment de la jeune fille. Elle la laissa s'approcher d'elle, jusqu'à une certaine distance, ses yeux étaient remplie de compassion et de regret. Puis, lorsqu'elle fut assez prêt, elle ne pu s'empêcher de sauter sur elle, enfin elle avait sauter à la droite de la jeune fille, mais une chose est sure, c'est que Lila avait du avoir la frayeur de sa vie en croyant qu'elle allait réellement lui sauter dessus. Dylan, quand à lui, ne put s'empêcher d'éclater de rire encore une fois. La scène avait été si belle pour lui. Magnifique ! Voilà ce que c'était ! Ah Minerve, il la reconnaissait bien là ! D'habitude, elle n'était jamais sérieuse pendant plus de 10 minutes, et c'est peut être pour ça que leur lien fusionnel s'installa lors de la visite au Tropusarem. Ils aimaient tout les deux jouer, oh oui ! Ils se châtiaient beaucoup, et trouvaient toujours ça drôle ! Dylan affichait maintenant un sourire vainqueur sur son visage. Il ne riait plus, mais se tenait debout avec cet air suffisant qu'il aimait tant faire, comme pour se croire supérieur, même s'il savait qu'il ne l'était pas. De la provocation ? Oh oui, bien que c'en était ! Rien de tel pour énerver les jeunes filles comme Lila à cet instant !

Je t'avais dis de ne pas trop t'approcher. Ah non ! Excuses moi, j'ai du oublier de te le dire. Mais tu aurais du t'en douter, non ?

Encore et toujours de la provocation. Oui, il aimait bien provoquer les filles, et celle-ci n'était pas la première, loin de là ! Il gardait un bon souvenir de toutes ces filles qu'il avait provoqué et il lui arrivait parfois de rire seul en y repensant comme ça, pendant la journée. Minerve avait toujours été de la partie, et elle était donc sa complice. Le pire dans toute cette histoire, c'est qu'elle lui disait souvent d'arrêter et de grandir, de mûrir même, mais elle savait pertinemment qu'elle était mal placée pour dire ça. Encore un jeu, mais entre eux cette fois. Et oui, la jeune Copeland venait de comprendre ce qu'était la vie de Dylan et de Minerve, un éternel terrain de jeu. Une chose est sure, après cela, elle ne le verra plus du même angle, et elle l'évitera, sans aucun doute. Seulement le jeune homme était tellement joueur, voir même trop, qu'il ferra tout pour qu'ils se rencontrent à nouveau, pour le plus grand malheur de la jeune fille. Assez penser au futur, ce qui compte pour le moment c'était le présent et surtout la réaction de la jeune fille.

Oh oh ! Dylan t'as vu comment elle nous regarde ? avait dit Minerve en revenant vers le jeune homme.

En effet, cela ne sentait pas bon du tout. Si déjà avant ce petit tour elle était en colère comme elle ne l'avait jamais été auparavant, que cela allait-il donner maintenant ? Leçon du jour : éviter d'énerver une fille comme elle ne l'a jamais été auparavant, et ça surtout sans témoin, si jamais meurtre il y a...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lila H. Copeland
    WONDERFULADMIN - I am absolutely brillant, right ?

avatar

Féminin Âge : 28
Âge du perso : 20
Messages : 190


« ABOUT YOU »
Picas : 450
RELATIONSHIPS.:
INVENTAIRE.:

MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   Sam 7 Nov - 2:30

La jeune demoiselle attendit alors une réaction de la part de Minerve. Cependant, après quelques secondes qui lui parurent tout autant interminables, la réaction tant attendue ne vint pas. Le léopard fit un bond contrôlé sur le côté, qui fit sursauter Lila. Non elle n'avait pas eu peur, elle fut juste surprise par ce changement de situation à laquelle la jeune femelle prenait un malin plaisir à se moquer d'elle comme le faisait son très précieux humain. Lila qui avait encore de mal à contrôler ses émotions malgré les leçons de Scabiosa fit une moue dégoûtée par un tel comportement avant de redresser la tête. Elle le vit, lui, se constituer cet air hautain et satisfait. C'était insupportable, elle ne comprenait pas comment pouvait-on être si mal élevé et orgueilleux. Elle ouvrit ses pensées à son Ligarenska, ce dernier étant le seul à pouvoir les entendre.

    || LILA - Scab' tu as vu ça ? J'y crois pas, ils se prennent pour qui ces deux là ? Je fais quoi moi ? Franchement ils sont gonflés, ils m'ont gâché ma journée, c'est malin !
    SCABIOSA - Laisse tomber Lila, je t'assure que ça ne vaut pas la peine de rester sur ce conflit. Allons nous-en veux-tu ?

La jeune adolescente était partagée. Elle n'était pas une peureuse, elle était forte, et n'aimait pas abandonner. Elle se reconstitua alors, à l'aide de ses souvenirs, un masque neutre que Scab' lui avait apris à porter. Les émotions qu'elle avait étaient tellement fortes qu'il fallait les contrôler et rester impassible face à une situation débordante. C'est ce qu'elle fit. D'un geste, elle fit signe à sa jeune louve de la rejoindre et, ensemble, elles affrontèrent la tempête.

    LILA - Tu te prends pour qui ? Tu te crois plus fort que tout le monde avec ton air arrogant et supérieur ? Tu devrais revoir quelques formules de politesse mon pauvre gars. Tu ne m'impressionnes pas avec ton rire de pieuvre et tes vannes à deux balles. Ton jeune léopard a failli me bouffer, c'est plus mon problème. De toute façon je dois bien mourir un jour, elle me laissait simplement l'occasion de le faire maintenant.

    || SCABIOSA - Mais Lila pourquoi tu dis ça ? Ça va pas ou ...
    LILA - Tais toi Scab' dis rien, je me débrouille très bien toute seule.


Avec un effort inouï, la jeune fille se retourna et s'en alla à travers les champs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justastep.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 1er regard & explosion || Dylan.   

Revenir en haut Aller en bas
 

1er regard & explosion || Dylan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▪▪ CHERRYPOPPY ▪▪ :: « Alentours » :: Champs -